Biodiversité 3 min

Comment la recherche sur les ecosystèmes des forêts peut-elle répondre aux objectifs des politiques environnementales européennes ?

Le 7 décembre 2023, INRAE a organisé à la Maison Irène et Frédéric Joliot-Curie de Bruxelles l'événement Mobilising research in support to the EU forest strategy for 2030, réunissant une cinquantaine de scientifiques, décideurs politiques et acteurs du monde forestier. Les organismes de recherche français (INRAE, Cirad, IRD, CNRS, universités, GIP ECOFOR) promeuvent une approche holistique des forêts et apportent leur expertise à l'UE pour soutenir la conception de politiques publiques adaptées à un environnement changeant. INRAE est pleinement engagé dans les initiatives développées au niveau national, européen et international.

Publié le 15 décembre 2023

epl betting odds
© INRAE

Un forum de discussion réunissant scientifiques, décideurs politiques et parties prenantes

Le renforcement d'une politique forestière européenne holistique et orientée vers l'avenir commence par la mise en place d'un forum de discussion entre les différentes parties prenantes. Tel était le fil directeur du dialogue fructueux qui s'est tenu le 7 décembre. Ensemble, scientifiques, décideurs politiques et parties prenantes, ont porté des messages clés pour l'avenir des forêts.

1. Pour soutenir l'élaboration des politiques publiques et répondre à l'urgence, nous avons besoin d'une intégration en temps réel des connaissances.

2. La complexité ne doit pas être sous-estimée, mais elle ne doit pas empêcher les actions.

3. Il n'y a pas de solution unique, nous avons besoin d'un portefeuille d'options représentant la meilleure combinaison de solutions pour les différents intérêts et les spécificités environnementales, sociales et économiques de chaque pays.

4. Les connaissances scientifiques devraient être combinées avec l'expertise des parties prenantes et des décideurs politiques pour co-développer des prospectives stratégiques sur l'avenir des forêts en soutien aux décisions politiques.

 

Conférence du 7 décembre 2023 "Mobilising research in support to the EU forest strategy for 2030"

Les panels ont combiné des présentations scientifiques – rôle du microbiote des arbres dans le fonctionnement des forêts, approche des risques multiples, nouvelles opportunités offertes par la télédétection pour le suivi de la biomasse et le soutien à la qualité des infrastructures de recherche – avec les présentations des initiatives législatives les plus récentes de la Commission européenne liées à ces sujets, et notamment les propositions pour une loi sur la restauration de la nature et pour un cadre de surveillance pour les forêts de l'UE.  Les acteurs du secteur forestier ont également pu donner leur avis sur la manière de construire une vision holistique des forêts, après avoir fait le point sur les progrès réalisés par la stratégie forestière de l'UE de la Commission européenne.

Les organismes de recherche français (INRAE, Cirad, IRD, CNRS, universités, GIP ECOFOR) promeuvent une approche holistique des forêts et apportent leur expertise à l'UE pour soutenir la conception de politiques publiques adaptées à un environnement changeant. Avec le soutien de ses partenaires et en s'appuyant sur son expérience sur le long terme, y compris dans le financement de projets européens par l'UE, INRAE reste pleinement engagé dans les initiatives développées au niveau national, européen et international.

 

 

Surveiller l’état et le fonctionnement des forêts avec des nouvelles technologies de télédétection et l'intelligence artificielle

Alors que le Parlement européen et le Conseil de l’UE travaillent sur un règlement relatif à un cadre de surveillance pour des forêts européennes résilientes, des avancées scientifiques récentes ont eu lieu, avec des contributions majeures d'équipes européennes. Elles ont montré qu'en combinant l'intelligence artificielle (IA), l'imagerie satellite, les observations LiDAR et les données d'inventaire au sol, il est possible de déterminer l'intégrité environnementale des forêts jusqu'au niveau de l'arbre.

Les systèmes d'observation intégrés combinant les observations à long terme sur le terrain, la détection à courte portée et la télédétection par satellite fournissent des informations essentielles sur l'état des forêts et les changements qui s'y produisent. Ces systèmes sont évolutifs et constituent une base essentielle pour la gouvernance régionale et mondiale des forêts.

Les nouvelles technologies de télédétection et l’IA peuvent être utilisées pour collecter des données de haute qualité et fournir un étalonnage et une validation robustes des indicateurs et des modèles, pour produire de meilleures cartes de l'état et du fonctionnement des forêts tropicales et tempérées et pour assurer une surveillance précise et en temps quasi réel des forêts. À cet égard, elles contribueront à la mise en place d'un système de surveillance des forêts complet et de grande qualité, couvrant toutes les forêts et autres terres boisées de l'UE et permettant de mieux lutter contre les pressions et les risques auxquels les forêts sont confrontées.

Les collaborations scientifiques entre organismes de recherche français ont déjà abouti à un projet ciblé du Programme et équipement prioritaire de recherche (PEPR) FORESTT sur les « systèmes intelligents de surveillance écologique des forêts » réunissant le CNRS, le Cirad, l'INRAE, l'IGN et l'IRD. Au niveau international, l'initiative One Forest Vision vise à cartographier au niveau de l'arbre et à mesurer le bilan carbone des réserves de carbone et de biodiversité les plus vitales dans les bassins forestiers africains dans les cinq prochaines années.

Qu’est-ce que le PEPR FORESTT ? Christophe Plomion et Arnaud Sergent (INRAE), co-directeurs du programme nous en disent plus.

Le PEPR FORESTT est un programme de recherche interdisciplinaire dédié à l’enjeu des « Forêts et changements globaux : systèmes socio-écologiques en transition (tempérés et tropicaux) ». Cet ambitieux programme est développé dans le cadre du plan d’investissement « France 2030 ».

En s’appuyant sur un budget de 40M€ pour une période 6 ans (2024-2029), il vise à mobiliser l’ensemble de la communauté scientifique française autour de quatre défis prioritaires pour la recherche :

(1) répondre aux défis sociétaux de la transition des socio-écosystèmes forestiers

(2) promouvoir une bioéconomie à base de bois circulaire et agile

(3) favoriser l’adaptation, la résilience et les capacités d’atténuation des écosystèmes forestiers face aux défis posés par le changement climatique

(4) développer l'utilisation de systèmes de surveillance intelligents pour favoriser les découvertes scientifiques et suivre la dynamique des forêts pour la gestion et l’appui aux politiques publiques.

Ce programme vise à financer des projets de recherche, mais aussi à structurer la communauté scientifique, consolider le paysage des infrastructures de recherche, développer une recherche tournée vers l’action dans le cadre d’un continuum Recherche-développement-Innovation. Il a enfin pour objectif de consolider les liens entre la science et la société.

Avec le PEPR FORESTT, l’ambition est donc de structurer et d’animer une science forestière interdisciplinaire, participative et transformative, tournée vers l’action et la mise en œuvre de solutions innovantes et pérennes, favorisant la durabilité des socio-écosystèmes forestiers.

Contact scientifique

Barbara Lacor Responsable Europe de départementDépartement ECODIV

Les centres

Le département

En savoir plus

Le Cirad et INRAE : une mutualisation à l'international renouvelée

COMMUNIQUE DE PRESSE - Les Présidents directeurs généraux d’INRAE et du Cirad, Philippe MAUGUIN et Michel EDDI, ont signé ce lundi 27 janvier 2020 le renouvellement pour 4 ans de l’Unité mixte Cirad-INRAE d’Appui aux Relations Internationales (UMA-RI) et décidé de renforcer les partenariats à l’international entre les deux organismes de recherche.

29 janvier 2020

Biodiversité

Collaboration internationale : l’Université de Californie à Davis et INRAE ont signé un accord-cadre de coopération scientifique et un premier projet sur la santé de la vigne

COMMUNIQUE DE PRESSE - Pour la première fois, un accord-cadre de coopération scientifique entre l’Université de Californie à Davis et INRAE a été signé, faisant suite à la rencontre du chancelier de l’Université de Californie à Davis, Gary May, et du président-directeur général d’INRAE, Philippe Mauguin à Paris dès mai 2019. Cet accord promeut les partenariats de recherche et renforce la coopération des deux organismes dans des domaines scientifiques stratégiques identifiés conjointement, sur la base de collaborations et de co-publications de haut niveau.

01 juillet 2020