Agroécologie 2 min

Lancement du projet européen GrapeBreed4IPM : des solutions durables pour la viticulture

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - La viticulture est un des principaux secteurs d’exportation agroalimentaire au sein de l’Union européenne. Face au poids économique et culturel que représente le vin en Europe, accompagner le secteur dans la transition de ses pratiques est une des priorités pour assurer sa viabilité dans les prochaines décennies. Le développement de variétés de vignes résistantes aux maladies, et leur perception par les consommateurs, est au cœur du projet Horizon Europe « GrapeBreed4IPM *». Coordonné par INRAE, il rassemble pour 4 ans 19 partenaires de 7 pays, et 2 partenaires associés. Il doit fournir aux professionnels des outils d’aide à la décision pour gérer durablement leurs vignobles, dans le respect des normes européennes.

Publié le 07 mai 2024

epl betting odds
© INRAE - Christophe Maître

GrapeBreed4IPM vise à développer des variétés de vignes résistantes aux maladies, adaptées aux conditions environnementales et pédoclimatiques locales, pour minimiser la dépendance aux pesticides chimiques. Il examinera également la perception par les consommateurs des nouvelles variétés résistantes et de leurs vins, encore peu connus par rapport aux variétés traditionnelles. De plus, il proposera aux agriculteurs, viticulteurs et conseillers agricoles des directives et des guides pour des pratiques optimales pour une gestion intégrée des parasites, favorisant une viticulture plus respectueuse de l'environnement et plus durable en Europe.

Ce projet a 5 objectifs :

  1. Co-concevoir une vision partagée avec les acteurs de la chaîne de valeur dans différentes régions européennes
  2. Mener une recherche approfondie pour mieux comprendre les bases moléculaires de la sensibilité et de la résistance aux pathogènes de la vigne, ainsi que les interactions entre la vigne et son environnement
  3. Développer des programmes de sélection conventionnelle pour de nouvelles variétés résistantes aux maladies, en collaboration avec des acteurs locaux
  4. Engager des recherches pour développer des variétés emblématiques qui conservent les caractéristiques traditionnelles des vins tout en offrant une résistance aux maladies
  5. Concevoir et diffuser des outils d’aide à la décision et des conseils pratiques pour optimiser les pratiques culturales adaptées aux variétés résistantes.

 * GrapeBreed4IPM = Sélection variétale multi-acteur de la vigne pour une gestion intégrée des pesticides. 

epl betting odds
Lancement du projet GrapeBreed4IPM les 11-12 avril 2024, université de Haute-Alsace à Colmar.

Fiche d’identité GrapeBreed4IPM

Démarrage : 1er avril 2024.

Durée : 4 ans

Budget de 5,6 M€ : 5M€ reçus de l'Union européenne et 600 k€ du gouvernement suisse par un partenaire associé.

Coordinateur : INRAE

Partenaires : 18
Arbeitsgemeinschaft zur Förderung pilzwiderstandsfähiger Rebsorten (PIWI Int, Autriche) ; Comité national des interprofessions des vins à appellation d’origine et à indication géographique (CNIV, France) ; Fondazione Edmund Mach (FEM, Italie) ; Hochschule für Wirtschaft und Gesellschaft Ludwigshafen (HWG, Allemagne) ; Horta (Italie) ; Institut za Primenu Nauke u Poljoprivredi (Serbie) ; INRAE Transfert (IT, France) ; Institut français de la vigne et du vin (IFV, France) ; Istituto di Genomica Applicata (IGA, Italie) ; Julius Kühn-Institut (JKI, Allemagne) ; Mercier Frères (France) ; Ministerium für Ernährung, Ländlichen Raum und Verbraucherschutz Baden-Württemberg (WBI, Allemagne) ; Ministerium für Wirtschaft, Verkehr, Landwirtschaft und Weinbau (DLR, Allemagne) ; Moët Hennessy (France) ; Neiker-Instituto Vasco de investigaciones agrarias (Neiker, Espagne) ; Plataforma Tecnológica del Vino (PTV, Espagne) ; Verband Deutscher Rebenpflanzguterzeuger (VDR, Allemagne) ; Vivai Cooperativi Rauscedo (VCR, Italie).

Partenaires associés : 2
Forschungsinstitut für biologischen Landbau (FiBL, Suisse), Union de coopérative Foncalieu (Foncalieu, France)
 

epl betting odds

GrapeBreed4IPM project has received funding from the European Union in the framework of the Horizon Europe funding programme under the grant number 101132223.

Views and opinions expressed are however those of the author(s) only and do not necessarily reflect those of the European Union. Neither the European Union nor the granting authority can be held responsible for them.”

 

epl betting odds

 

En savoir plus

Agroécologie

Après Artaban, Floreal, Vidoc et Voltis : Coliris, Lilaro, Sirano, Selenor et Opalor, 5 nouvelles variétés de vignes INRAE résistantes au mildiou et à l’oïdium

Didier Merdinoglu, directeur de recherche à l’UMR INRAE-UNISTRA Santé de la Vigne et Qualité du Vin (SVQV), du centre Grand Est-Colmar, présente le programme INRAE-ResDur, à l’origine de la création de nouvelles variétés de vignes résistantes au mildiou et à l’oïdium, deux maladies majeures de la vigne.

08 novembre 2023

Changement climatique et risques

Adapter les régions viticoles au changement climatique en mobilisant la diversité des cépages

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le changement climatique a de nombreux impacts sur l’environnement et l’agriculture, et pourrait menacer la production mondiale de vin. Dans une nouvelle étude parue dans Proceedings of the National Academy of Sciences, une équipe internationale, incluant des chercheurs d’INRAE et Bordeaux Sciences Agro*, montre que 56% des régions viticoles du monde pourraient disparaître avec un réchauffement de 2°C, et 85% avec un réchauffement de 4°C. Cependant, l’introduction de plus de diversité de cépages de vigne dans les vignobles pourrait réduire de moitié les pertes potentielles dans les régions viticoles dans le scénario à + 2°C et d’un tiers dans le scénario à +4°C.

27 janvier 2020

Agroécologie

Découverte d’une résistance naturelle au virus du court-noué chez la vigne : un espoir pour la viticulture

COMMUNIQUE DE PRESSE - La variété de vigne Riesling possède une résistance naturelle au virus du court-noué, encore inconnue il y a peu. C’est la conclusion d’une recherche débutée il y a plus de 10 ans par des chercheurs INRAE, publiée le 28 mai dans un article de la revue Communications Biology. Des travaux associant génétique et pathologie leur ont permis de découvrir un facteur génétique qui confère au Riesling une résistance naturelle, une première dans la lutte contre ce virus qui touche près de 70% des vignobles français. Cette découverte ouvre la voie à la première solution génétique efficace et respectueuse de l'environnement pour contrôler la maladie du court-noué de la vigne.

27 mai 2021