Société et territoires 3 min

Pôles universitaires d’innovation : INRAE membre fondateur de 19 projets pilotés par les universités

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Augmenter l’efficacité et l’efficience de l’innovation est l’enjeu majeur auquel la création de pôles universitaires d’innovation (PUI) doit répondre. Implanté sur tout le territoire, et très engagé dans les politiques de site aux côtés des autres acteurs publics et privés de la recherche et de l’innovation, INRAE s’est fortement impliqué dans l’appel à projets visant à structurer ces pôles pilotés par les universités. INRAE, en tant que membre fondateur de 19 PUI, se positionne comme acteur engagé au sein des sites universitaires pour renforcer l’impact économique et social de la recherche. En cohérence avec sa stratégie nationale, l’institut renforce ainsi son rôle de facilitateur d’innovation dans les territoires, au plus près des communautés scientifiques, et au sein d’un réseau d’acteurs publics et privés avec un objectif commun : accélérer et maximiser le flux de projets d’innovation.

Publié le 14 septembre 2023

epl betting odds
© Pixabay

Depuis 2022, INRAE a été impliqué dans la préfiguration des pôles universitaires d’innovation (PUI) en participant à une expérimentation sur 3 sites pilotes, avec ses équipes implantées dans les centres de Clermont-Ferrand, Montpellier et Colmar. À l’issue de cette phase d’expérimentation, les résultats de l’appel à projets permettent à l’institut de devenir cofondateur de 19 PUI (voir liste des sites retenus plus bas) sur les 29 labels PUI au total [1].

Portés par les universités, les PUI [2] ont vocation à renforcer et accélérer la dynamique d’innovation des écosystèmes territoriaux. S’appuyant sur le maillage existant entre les partenaires de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) sur chaque site, les PUI ne sont pas de nouvelles structures administratives mais bien un nouveau cadre pour optimiser les capacités d’innovation en rassemblant autour des universités, des instituts de recherche, des écoles d’ingénieurs ou vétérinaires, des sociétés d’accélération de transferts et de technologies (SATT), des pôles de compétitivité et autres partenaires capables d’une part de faciliter l’accès des acteurs socioéconomiques aux compétences et à l’offre de la recherche publique, et d’autre part d’accompagner les scientifiques dans l’écosystème de l’innovation.

Une opportunité pour renforcer l’accompagnement personnalisé des scientifiques sur chaque site

Fort de l’existence depuis 2016 d’une organisation matricielle d’Appui au partenariat et au transfert pour l’innovation construite autour d’un réseau national et d’un réseau de proximité dans ses centres de recherche, cette place dans les PUI est une opportunité pour INRAE de renforcer le maillage territorial au plus près des scientifiques et de leurs besoins d’accompagnement personnalisé. L’institut participera pleinement à la gouvernance stratégique et opérationnelle des PUI, à travers la forte implication des présidentes et présidents de centre et des équipes partenariat, qui ont contribué à la co-construction des projets de PUI impliquant l’institut. L’enjeu pour INRAE sera d’articuler sa politique d’innovation nationale avec les forces de chaque politique de sites, en s’intégrant dans les écosystèmes d’innovation sur le terrain, avec la volonté de renforcer la détection et la conversion en innovations de ses travaux de recherche sur l’ensemble du continuum agriculture-alimentation-environnement.

Un suivi efficace des impacts socio-économiques des innovations

Les innovations issues des actions des PUI seront mesurées en terme d’impact social et économique, à partir d’un suivi efficace depuis le terrain. Pour cela INRAE a pris en compte les principes directeurs qui fondent les PUI :

- Une gouvernance en région (assurée par le ou la Présidente de Centre INRAE).

- Des actions de sensibilisation et d’appui à l’innovation, en proximité avec les scientifiques pour :
> détecter les potentiels de création de start-up ;
> stimuler l’envie d’accompagner ses recherches en devenant acteur de la valorisation (exemple : Bourse French tech Lab) ;
> accompagner concrètement les projets (transfert, recherche partenariale, entreprenariat) dans leur mise en œuvre.

- Des actions de prospection, au plus près des acteurs socioéconomiques (participation à des salons régionaux notamment), et en renforçant les liens avec les 15 pôles de compétitivité avec qui INRAE collabore dans les territoires et au cœur d’un réseau métiers de transfert et d’innovation structuré (Carnot, INRAE Transfert, chargés de partenariat et innovation…).

- Une démarche qualité partagée à l’échelle de tous les acteurs du PUI afin de partager les bonnes pratiques, alléger la charge administrative du montage de projets en mettant le pragmatisme au cœur des procédures.

Les 19 PUI auxquels INRAE participe en tant que membre fondateur


 

1. Une enveloppe globale de 165 M€ sera répartie entre les 29 projets français sélectionnés, avec des dotations allant de 2,5 à 11 M€.

2Mesure prise dans la nouvelle Loi de programmation de la recherche (LPR), dont la mission a été rappelée comme prioritaire dans le rapport de la mission Gillet. 

En savoir plus

Société et territoires

INRAE et l’université Paris-Saclay renforcent leur partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - INRAE et l’Université Paris-Saclay ont signé ce jeudi 9 mars 2023 une convention cadre de partenariat stratégique visant à renforcer leur collaboration dans une dynamique scientifique partagée autour de trois grands domaines : les sciences du vivant, de l’agriculture et de l’alimentation ; les mathématiques, l’ingénierie et les sciences de l’information ; les sciences humaines et sociales.

10 mars 2023

Signature de la 1ère convention d’objectifs et de moyens INRAE avec Université Côte d’Azur : pour une politique coordonnée en termes de recherche et d’innovation

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le 15 octobre 2020, à Paris, Philippe Mauguin, PDG d’INRAE - l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, et Jeanick Brisswalter, Président d’Université Côte d’Azur ont signé une convention d’objectifs et de moyens. Cette convention marque la volonté de mettre en œuvre une politique stratégique de site partagée en termes de recherche et d’innovation, notamment autour d’enjeux scientifiques communs comme la protection des cultures. En renforcant leurs collaborations et partenariats, cette convention a pour objectif de promouvoir les activités de recherche et de formation aux plans national et international et d’accroître la coordination des établissements dans l’exercice de leurs missions sur le site azuréen. C’est la première fois qu’une telle convention avec une université est signée par INRAE.

16 octobre 2020

INRAE, UBFC, Université de Bourgogne et Institut Agro signent une convention d’objectifs et de moyens

COMMUNIQUE DE PRESSE - Vendredi 3 juin 2022, Philippe Mauguin, Président Directeur général d’INRAE [1], Dominique Grevey, Président d’UBFC [2], Vincent Thomas, Président de l’Université de Bourgogne et Nathalie Cayot, Directrice adjointe de l’Institut Agro Dijon, ont signé à Dijon une convention d’objectifs et de moyens pour une durée de 4 ans. Par cette signature, ces quatre établissements partenaires souhaitent consolider et élargir leurs collaborations scientifiques et réalisations concrètes en Recherche-Formation-Innovation, en particulier sur les thématiques de l’écologie microbienne et de la transition agroécologique et alimentaire.

03 juin 2022