Biodiversité 2 min

Préserver les brebis autochtones des Pyrénées

En améliorant la compétitivité et la durabilité des races ovines laitières locales en coopération avec l’Espagne, le laboratoire Génétique physiologie et systèmes d’élevage (GENPHYSE) du centre INRAE Occitanie-Toulouse assure leur maintien dans l’espace pyrénéen. ARDI2 est un projet de coopération transfrontalière financé par le programme Interreg POCTEFA 2021-2027, qui capitalise les résultats obtenus dans le cadre d'un précédent projet POCTEFA, ARDI.

Publié le 13 juin 2024

epl betting odds
© INRAE

Les races autochtones d’ovin laitier des Pyrénées –Latxa, Manech et Basco-Béarnaise– sont d’une grande valeur économique et sociale, mais leur survie est menacée par la présence d’autres races dont le système de production est beaucoup plus intensif.

 

Le projet ARDI 2 vise à optimiser la méthodologie de gestion commune France-Espagne des programmes d'amélioration génétique des races ovines autochtones Latxa et Manech en introduisant de nouvelles technologies, en consolidant le Groupement européen d’intérêt économique franco-espagnol (GEIE ARTALDEAN), embryon d’un organisme de sélection transfrontalier et en définissant de nouveaux modèles d'évaluation génomique qui augmentent la durabilité du processus.

 

Il s’agit de consolider les caractères de résilience et de rusticité des races en vue d’une meilleure adaptabilité au changement climatique.

 

Les résultats d'ARDI2 renforceront le secteur de l'élevage ovin laitier de part et d'autre de la frontière. Ils permettront aux éleveurs d'ovins et au territoire lui-même de bénéficier d'une amélioration de la compétitivité des races Latxa et Manech et d’une meilleure attractivité du métier auprès des jeunes.

 

D’une durée de 3 ans, le budget total est de 1 491 600 € et le budget FEDER est de 969 500 €.

Le projet ARDI2 a été cofinancé à 65% par l'Union européenne à travers le Programme Interreg VI-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2021-2027). L'objectif du POCTEFA est de renforcer l'intégration économique et sociale de la zone frontalière Espagne-France-Andorre.

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Des vers gastro-intestinaux résistants aux vermifuges chez les brebis

Des scientifiques des laboratoires Innovations thérapeutiques et résistances (INTHERES - ENVT/INRAE) et Interactions hôtes-agents pathogènes (IHAP – ENVT/INRAE) du centre INRAE Occitanie-Toulouse, ont mis en évidence une résistance inquiétante aux vermifuges de vers parasites très pathogènes pour les brebis laitières. Un résultat, publié dans Parasitology, qui permet d’alerter les acteurs de la filière ovins lait dans les Pyrénées-Atlantiques.

09 avril 2024

Agroécologie

Quand la sélection génétique conserve les traditions

ARTICLE REDIGE PAR EXPLOREUR - Que seraient les cultures pyrénéennes et en particulier celles du Pays Basque et du Béarn sans brebis ? Partie intégrante de la vie agricole traditionnelle, elles façonnent le paysage depuis des générations de chaque côté de la frontière. En 2021, tout le secteur de l’élevage au côté des chercheurs agit pour préserver ces races autochtones : les Latxa côté espagnol et les Manech et Basco-Béarnaise côté français. Ainsi naît le projet ARDI, qui travaille pour l’agriculture extensive et optimise les pratiques ancestrales grâce à la sélection génétique. Rencontre avec l’agronome « basque, navarrais et espagnol » Andrés Legarra, directeur de recherche à INRAE Occitanie-Toulouse, du laboratoire GenPhySE.

14 juin 2021